Sociétés fiduciaires : quels atouts pour le paiement des impôts en Suisse ?

Les déclarations d’impôts deviennent de plus en plus l’objet de véritables tracasseries, que l’on soit un particulier ou une entreprise. Ainsi, le recours aux sociétés fiduciaires constitue l’idéal des uns et des autres pour s’alléger la tâche. Cette solution qui tend à se généraliser s’observe aussi en Suisse où le système fiscal est on ne peut plus complexe. Alors, quels rôles jouent concrètement les sociétés fiduciaires dans le paiement des impôts en Suisse ? Réponse à cette interrogation à travers cet article !

Comment fonctionne le système fiscal suisse ?

Comme partout ailleurs, le prélèvement des taxes et impôts reste le moyen principal de subsistance de l’Etat. Ainsi, en Suisse, les courriers de déclaration d’impôts sont reçus déjà au cours du premier trimestre de façon individuelle par chaque occupant du territoire.

Ledit remplissage peut être effectué soit en ligne ou auprès des agents de perception ou collecteurs d’impôts. Par ailleurs, il existe tout un protocole ajouté à la diversité de données et termes financiers auxquels il importe de faire attention. Parmi tout ce vaste jargon, on peut noter :

  • l’impôt sur le revenu ;
  • l’impôt sur la fortune ;
  • la taxe sur la valeur ajoutée.

De même, il importe de rappeler qu’on dénote en Suisse les impôts directs et indirects, les impositions sur les entreprises qui diffèrent des impositions sur les particuliers. Aussi, le prélèvement et les critères inhérents varient selon qu’il s’agit des impôts fédéraux, des impôts cantonaux ou des impôts communaux. Eu égard à toute cette complexité, il est avantageux d’avoir recours aux services d’une société fiduciaire tant pour demander conseil que pour lui confier la gestion.

Demander conseil à une société fiduciaire

Une fiduciaire en Suisse est une société ou entité dont l’expertise réside dans le calcul du taux d’imposition, quel que soit le lieu de résidence ou le type d’impôt concerné. De même, la fiduciaire peut être un individu physique ou moral ayant l’accréditation ou la dérogation de la part de son solliciteur ou mandant.

En outre, la fiduciaire est pour la plupart du temps sollicitée par les sociétés patrimoniales ou toute autre d’une certaine envergure pour la déclaration de leurs impôts. Toutefois, les services d’une instance fiduciaire peuvent être requis par des particuliers et surtout pour bien des raisons.

La taxation des particuliers

Si les entreprises et sociétés, malgré le fait qu’elles disposent d’un service de comptabilité, requièrent les services des fiduciaires, les particuliers ont de multiples raisons de faire autant. En effet, la taxation des particuliers suisses suit un mécanisme qui prend en compte un nombre assez élevé d’éléments dont ces derniers n’ont totalement pas connaissance.

Ainsi, solliciter une fiduciaire permet aux particuliers de prendre conseils afin de valablement déclarer tant les impôts sur le revenu que les impôts sur la fortune. Mais, très souvent, ces sociétés ou tiers ne sont pas appelés que pour donner conseils.

Faire appel à une société fiduciaire pour la déclaration d’impôt

Lorsqu’on habite les lieux comme Genève ou Vaud, il est beaucoup plus préférable de faire appel à une société fiduciaire pour gérer dans son entièreté le processus de déclaration des impôts. Ainsi, il existe une série d’agences de déclaration d’impôt – Vaud, Genève, et il faut tenir compte de certains critères avant d’opérer le choix d’une fiduciaire adéquate.

Au nombre de ces critères, on distingue :

  • l’expérience (identifiable de par la réputation et le nombre d’années d’exercice) ;
  • la proximité avec le domicile ou le local professionnel ;
  • l’étendard de services offerts par la fiduciaire ;
  • la durée des services ;
  • le coût de l’intervention.

Une fois la vérification faite, le partenariat de gestion de la comptabilité fiscale par l’agence est signé. Cela reste une démarche salvatrice dans la mesure où les fiduciaires ont une parfaite connaissance des textes en vigueur.